Feel it !




Paroles et musique de Dan Speerschneider
un album pour célébrer la vie ;-)

lundi 12 juin 2017

Jeu de Révélation avec Marie


Jeu de Révélation 

Du Sentiment de Manque à la Plénitude

De la prétention à savoir au Non Savoir



Vidéo d'accompagnement et d'investigation du sentiment de manque à la Plénitude. Par le biais d'un Jeu de Révélation, le mental est amené jusqu'à son propre épuisement, pour reconnaître qu'il est impuissant à trouver ce qu'il cherche, la paix et le bonheur. C'est la fin de la recherche. Je suis ce que je cherche vécu en direct. C'est le « moment » où le mental se fond dans la présence non duelle, le moment où la prétention à savoir se dissout dans l'espace de non savoir et révèle avec encore plus d’évidence l’atemporelle et impersonnelle Présence que je suis, que nous sommes. 

Par l'investigation et la question "pourquoi', posée ici de façon radicale, par un questionnement mené jusqu'à son terme, c’est à dire jusqu’à un authentique « je ne sais pas », il y a la soudaine reconnaissance que la vie est sans pourquoi. Dans cet espace de non savoir, où le mental est résorbé dans le silence, se révèle notre vraie nature, Présence consciente sans forme et sans âge, rayonnant d'une paix absolue et d'une joie sans objet.

Le non-savoir précède toute créativité, toute pensée, toute expérience. Le non-savoir est pure écoute, pur accueil inconditionnel de ce qui se présente en Lui. L’espace de non-savoir ne refuse rien. Il est amour inconditionnel. Il est le silence de l’Être. Il ne peut être affecté par aucune expérience. Il est libre de tout ce qui en lui va et vient. Mais Lui ne va pas et ne vient pas. Il ne change pas, il n'évolue pas. Il est immuable.

Le non-savoir est le savoir Ultime. L'éveil c'est réaliser et ressentir que je ne suis pas le corps-mental et aucune des définitions que j'ai de moi-même, que je ne suis pas une entité séparé, ni l'auteur des expériences, pensées, actions, émotions, sensations, perceptions qui me traversent. Je suis cet espace de non savoir, silencieux, conscient d'être conscient, omniprésent, omnipotent, omniscient

 Je ne peux ni l'atteindre ni le perdre. Il se révèle dés que je cesse de prétendre vouloir que les choses soient différentes de ce qu'elles sont, dés que je cesse de prétendre être quelqu'un et que sincèrement je réalise ne rien savoir. Notre être véritable brille dans l’innocence du « je ne sais pas. »
Le seul ingrédient pour jouer à ce jeu et vivre en direct cette éclosion, c’est l’honnêteté. Par honnêteté, j’entends sentir et non pas penser la vie. Sentir est une expérience directe. Sentir est non duel. Vous ne pouvez pas à la fois sentir et penser. Il s’agit ici de faire l’expérience de l’unité avec ce qui se présente, et non de tenter de le traduire en mots ou en concepts pour le justifier ou le condamner.

L’invitation est donc de se mettre totalement en jeu, de se rendre vulnérable. Si vous vous jouez avec honnêteté à un tel jeu de révélation, votre nature de conscience inconditionnée se révèlera tout naturellement.

NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype ou une séance d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

Jeu de révélation avec Mériem

Jeu de Révélation 

Du Sentiment de Manque à la Plénitude

De la prétention à savoir au Non Savoir




Vidéo d'accompagnement et d'investigation du sentiment de manque à la Plénitude. Par le biais d'un Jeu de Révélation, le mental est amené jusqu'à son propre épuisement, pour reconnaître qu'il est impuissant à trouver ce qu'il cherche, la paix et le bonheur. C'est la fin de la recherche. Je suis ce que je cherche vécu en direct. C'est le « moment » où le mental se fond dans la présence non duelle, le moment où la prétention à savoir se dissout dans l'espace de non savoir et révèle avec encore plus d’évidence l’atemporelle et impersonnelle Présence que je suis, que nous sommes. 

Par l'investigation et la question "pourquoi', posée ici de façon radicale, par un questionnement mené jusqu'à son terme, c’est à dire jusqu’à un authentique « je ne sais pas », il y a la soudaine reconnaissance que la vie est sans pourquoi. Dans cet espace de non savoir, où le mental est résorbé dans le silence, se révèle notre vraie nature, Présence consciente sans forme et sans âge, rayonnant d'une paix absolue et d'une joie sans objet.


Le non-savoir précède toute créativité, toute pensée, toute expérience. Le non-savoir est pure écoute, pur accueil inconditionnel de ce qui se présente en Lui. L’espace de non-savoir ne refuse rien. Il est amour inconditionnel. Il est le silence de l’Être. Il ne peut être affecté par aucune expérience. Il est libre de tout ce qui en lui va et vient. Mais Lui ne va pas et ne vient pas. Il ne change pas, il n'évolue pas. Il est immuable.

Le non-savoir est le savoir Ultime. L'éveil c'est réaliser et ressentir que je ne suis pas le corps-mental et aucune des définitions que j'ai de moi-même, que je ne suis pas une entité séparée, ni l'auteur des expériences, pensées, actions, émotions, sensations, perceptions qui me traversent. Je suis cet espace de non savoir, silencieux, conscient d'être conscient, omniprésent, omnipotent, omniscient

 Je ne peux ni l'atteindre ni le perdre. Il se révèle dés que je cesse de prétendre vouloir que les choses soient différentes de ce qu'elles sont, dés que je cesse de prétendre être quelqu'un et que sincèrement je réalise ne rien savoir. Notre être véritable brille dans l’innocence du « je ne sais pas. »
Le seul ingrédient pour jouer à ce jeu et vivre en direct cette éclosion, c’est l’honnêteté. Par honnêteté, j’entends sentir et non pas penser la vie. Sentir est une expérience directe. Sentir est non duel. Vous ne pouvez pas à la fois sentir et penser. Il s’agit ici de faire l’expérience de l’unité avec ce qui se présente, et non de tenter de le traduire en mots ou en concepts pour le justifier ou le condamner.

L’invitation est donc de se mettre totalement en jeu, de se rendre vulnérable. Si vous vous jouez avec honnêteté à un tel jeu de révélation, votre nature de conscience inconditionnée se révèlera tout naturellement.

B : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype ou une séance d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.
Extrait Vidéo du Satsang du 9 Avril 2017

De la peur de mal faire et de blesser les autres à la Plénitude

Jeu de révélation de notre véritable nature


NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype ou une séance d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com

Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.

samedi 10 juin 2017

Vous êtes la Conscience



La Conscience que Vous êtes est témoin de ce qui apparaît. Rien ne peut apparaître sans la Conscience que vous êtes. Tout ce qui apparaît (pensées, sensations, odeurs, saveurs, couleurs, sons, corps, mental, monde, temps, espace...) apparaît nécessairement à la Conscience. La Conscience est le Sujet unique et sans cause de tous les objets perçus. La Conscience est le Sans Forme qui perçoit toutes les formes. C'est pour cela qu'on l'appelle également la Conscience témoin. Cette Conscience témoin est silencieuse de commentaires. Les moindres commentaire, jugement, ou pensée, apparaissent en cette Conscience témoin.

La Conscience que Vous êtes n'est pas contractée ou afffectée par ce qui en elle apparaît. De la même façon, l'écran de cinéma n'est pas affecté par le film qui apparaît en lui. Si dans le film le personnage saigne, l'écran ne saigne pas. De même, si dans le film il semble y avoir un avant plan et un arrière plan, des objets plus ou moins éloignés, en réalité toute image apparaît toujours à 0 cm de l'écran. C'est pour cela que d'aucuns l'appellent la Conscience inconditionnée. Le film dépend de l'écran pour apparaître, mais l'écran ne dépend pas du film pour être. De même la Conscience que Vous êtes ne dépend pas des perceptions pour être. Lorsqu'il n'y a pas de perceptions comme dans le sommeil profond, Vous demeurez en tant que Conscience sans forme. 

La Conscience que Vous êtes est toujours présente maintenant. Elle ne peut être réalisée que Ici et Maintenant. Elle est l'atemporelle Présence en laquelle le changement et l'apparence du temps apparaissent et disparaissent. C'est pour cela qu'on l'appelle souvent la Présence, la Présence Conscience (Awareness, qui signifie en anglais la qualité de ce qui est présent et conscient) ou la Présence indéfinie. J'aime bien la nommer Atemporelle Présence pour souligner son caractère absolu et qu'elle ne dépend pas du temps.

D'autres appellent la Conscience la Connaissance, pour souligner que c'est le seul remède contre l'ignorance et l'auto-illusionnement qui consistent à se prendre pour ce qu'on n'est pas, un nom et une forme, un corps-mental. D'ailleurs dans le Jnana Yoga, qui signifie le yoga de la connaissance, tels qu'enseignés par Nisargadatta Maharaj, Ramana Maharaj et Atmananda Krishna Menon, dans l'Inde du 20e siècle, et qui trouvent leurs sources dans la tradition de l'Advaïta Vedanta, de textes traditionnels tels que la Bhagavad Gita, l'Ashtavakra Gita, le Vasishta Yoga ou encore certaines Upanishads, la réalisation de notre véritable nature passe par la Connaissance. La pédagogie est fondée sur d'une part une discrimination entre ce que nous ne sommes pas qui est transitoire (l'impression d'être un corps mental séparé) et, ce que nous sommes et qui est réel et atemporel ainsi que l'investigation du Soi par le retour vers la source des pensées, par la question qui suis-je, vers la pensée du "Je" ou l'évidence du "Je suis" qui est. Jésus disait aussi : "Avant qu'Abraham ne fût je suis".

Parfois la Conscience est appelée Amour inconditionnel, parce qu'elle accueille de façon équanime tout ce qui apparaît en Elle, qu'elle dit toujours oui à tout ce qui se présente en Elle. Et, aussi parce qu'elle est en intimité parfaite, sans séparation avec tout ce qui est perçu.

Il arrive également qu'on l'appelle le Soi en opposition au soi de la personne pour insister sur son caractère absolu, premier et souverain. 

D'aucuns l'appellent Être pour insister sur le fait que la vacuité que nous sommes n'est pas un néant (angoissant de surcroît comme Sartre a voulu nous le faire croire dans la Nausée) mais un vide toujours conscient, conscient d'être conscient et plein de tout ce qui en lui apparaît, sans séparation aucune avec les apparitions.

D'autres encore l'appellent le Silence pour insister sur le fait que la Conscience ne peut être saisie par la pensée ou les concepts, qu'Elle ne fait pas de commentaires et ne prend pas parti pour une appartion ou une autre au sein du rêve. Ramana Maharshi disait que le Silence était l'éloquence suprême, celle du Soi, de la Conscience.

Les noms de la Conscience sont innombrables. Tous apparaissent en Elle.



Il est facile de reconnaître que vous êtes cette Conscience. Vous arrive-t-il jamais d'expérimenter que Cela qui est conscient et témoin de ce qui apparaît, apparaît ailleurs qu'Ici et Maintenant, c'est à dire en vous ? N'est-ce pas une expérience directe de chaque instant que de réaliser que toute perception (son, couleur, odeur, saveur, sensation et pensée) est toujours perçue Ici et Maintenant, en Vous ? 

Ce qui Voit, vous ne pouvez le voir. C'est trop proche, trop intime pour être perçu comme un objet. Shakara écrivait : "Tout ce que l'on perçoit est perçu par la Lumière consciente, par l'Immense. Mais l'Immense n'est pas perçu ou mis en lumière par une autre lumière, car il est à lui-même sa propre lumière."  

Réalisez que Vous et la Conscience êtes le même Témoin sans forme, la même Lumière percevant toutes les formes.

Lorsque vous réalisez ce simple fait et que vous cessez d'objectiver ou de localiser la Conscience, un mystère infini s'ouvre à Vous. Vous pouvez conceptualiser la Conscience ou lui trouver une expression musicale, poétique, philosophique ou artistique, mais au fond Vous savez que ce ne sont que de pâles rendus ou de simples symboles de l'inexprimable mystère de l'Être que Vous êtes.

Cette réalisation arrêtera ce mouvement obsessionnel vers l'ailleurs et le plus tard qui caractérise la recherche du bonheur permanent que nous sommes. Cela vous permet de réaliser que vous êtes déjà ce que vous cherchez. Il n'y a rien à accomplir dans la durée illusoire. Vous êtes déjà parfaitement accompli maintenant en tant que Présence consciente d'être consciente. Vous réalisez que vous êtes cet Espace, sans forme et sans âge, ce Oui inconditionnel à tout ce qui apparaît et disparaît.


NB : Pour ceux qui sont intéressés par un accompagnement individuel non-duel à Paris ou par Skype ou une séance d'accompagnement psycho-corporelle pour laisser éclore les émotions bloquées, veuillez me contacter au 06 63 76 90 81 ou sur mon mail : adnnn1967@gmail.com


Si vous voulez vous inscrire pour les rencontres non duelles (sur la base d'une participation en conscience) qui ont lieu de façon bi-mensuelle à chez moi dans le 19e à Paris, écrivez-moi un sms sur le numéro ci-dessus.


jeudi 8 juin 2017

DU SENTIMENT DE MANQUE À LA PLÉNITUDE
             
Rencontre séminaire avec Dan à Paris

           
Le Week-end du 22 au 23 Juillet 2017


Quelle joie que de partager avec vous, en amont de tout imaginaire, la Présence non-duelle que nous sommes. Un week-end point d’orgue pour laisser se dissoudre les fausses croyances, s’éveiller au rêve, s’étonner d’être.

En constatant que, dans l'expérience directe, il n'y a jamais de séparation, toute tentative d’appropriation et peur psychologique s'effondrent. En réalisant que toute expérience est une expression de moi-même, je réalise que je suis ce que je cherche : Conscience impersonnelle et atemporelle où rayonnent paix et bonheur inconditionnels. 

Pour que cela ne soit pas une simple compréhension intellectuelle, mais une expérience vivante qui embrase tout votre être et rayonne dans l'environnement, il s’agit de se rendre complètement vulnérable. Je vous propose de partager cela au travers d'investigations méditatives sur la nature de la réalité, d'expériences de la Vision sans Tête et d’un jeu de questions réponses. Enfin, je vous invite à aborder cela sur le mode non duel du sentir au travers de jeux de révélation et notamment un «yoga», que l’on pourrait nommer du sentiment de manque à la Plénitude, au cours duquel je vous invite à vous mettre totalement en en jeu, c'est à dire d’explorer toutes les prétentions à savoir qu'il vous manque quelque chose pour être totalement accompli maintenant. Avec, pour seul ingrédient, l'honnêteté, définie ici comme non pas penser, mais sentir ce qui est, c'est à dire « faire l'expérience de l'unité avec ». Nous verrons alors la Plénitude sans forme que nous sommes se révéler inéluctablement au sein de toute expérience, même celle qui semblait jusqu’alors inacceptable.

La croyance en un moi personnel et séparé se dissout d'elle-même, sans effort, par la simple exposition réitérée de sa nature illusoire et/ou le senti des impressions de séparation qu'elle a engendrée dans le corps sous forme de fixations et de tensions inutiles. Toute résistance à ce qui est se dévoile alors, paradoxalement, comme étant la porte la plus directe vers nous-mêmes. Nous constatons que la Réalisation impersonnelle de notre vraie nature est d'une simplicité déconcertante. Elle ne dépend d'aucune circonstance ou expérience particulières, et est toujours disponible Ici et Maintenant en chacun de nous. 

La rencontre aura lieu en partie dans l'appartement et en partie dans le Parc Éole, en face. On peut soit manger sur place soit trouver une restauration dans le quartier.



PROGRAMME

Samedi :
De 10h à 17h30-18h avec pauses

Dimanche :
De 10h à 17-30-18h avec pauses

DÉJEUNER 
De 13h à 14-30h
Apporter un plat végétarien
à partager sur place, merci.

INSCRIPTIONS 

  Contact : 06 63 76 90 81  
Participation au week-end :
100 euros.

ADRESSE 

Dan Speerschneider
70 rue, d’Aubervilliers
75019 Paris